Comment mesurer l’impact de la communication interne ?

Comment mesurer l’impact de la communication interne ?

PARTAGER

La communication interne est un élément essentiel de la vie en entreprise. Son intérêt s’est vu décuplé pendant la crise du covid. Depuis, sa nécessité n’a jamais été remise en cause. En effet, les employés d’une entreprise souhaitent désormais travailler pour une entreprise qui sait communiquer et leur partager des informations.

Le principal problème de la communication interne, c’est qu’elle est difficile à évaluer. Selon une étude publiée par poppulo : « 60% des communicants internes affirment qu’il est difficile de démontrer comment leurs actions produisent du changement chez les employés de leur entreprise ».

Pour remédier à ce problème, Interstis revient de manière détaillée sur ce qu’est la communication interne, ses avantages, son but. Mais aussi sur les raisons de la mesure de son impact, et les différentes étapes pour mesurer l’impact lors d’une communication interne.

La communication interne, qu’est-ce que c’est ?

La communication interne représente l’ensemble des informations partagées aux collaborateurs au sein de l’entreprise. Elle est essentielle dans le maintien des relations entre tous les collaborateurs où qu’ils soient et contribue au bon déroulement de la vie en entreprise.

 

Quel est le but de la communication interne ?

Le but de la communication interne est simple : augmenter la qualité de vie au travail et fidéliser les salariés.

On peut aussi admettre que le niveau d’engagement d’un salarié influe directement sur ses performances et la qualité de son travail. La communication interne permet donc logiquement d’augmenter le chiffre d’affaires de l’entreprise.

 

La communication interne peut-elle être mesurée ?

Oui, la communication interne peut bel et bien être mesurée. Nous disposons d’outils aussi appelés KPI (ou Key Indicator Performance) qui vont permettre de mesurer par des chiffres et des taux l’efficacité d’une communication interne. On y retrouve :

Le taux d’engagement, les commentaires des employés, ou plus généralement le turnover qui est directement influencé par la qualité de la vie en entreprise. Ces éléments nous permettent de définir

  • La satisfaction des salariés
  • L’avis des collaborateurs sur un évènement à venir

 

Pourquoi cette mesure est-elle importante ?

La mesure est un élément important car c’est un processus qui permet de passer d’une communication intuitive à une communication plus professionnelle. Cela permet d’identifier les différents problèmes et d’y remédier. Ainsi, l’amélioration d’une communication n’est possible que si elle est mesurée par des indicateurs concrets et compréhensibles.

 

Les étapes pour mesurer l’impact de la communication interne

Avant de mesurer votre communication interne vous devez vous poser quelques questions :

  • Pourquoi vouloir mesurer l’impact de sa communication interne ?
  • Quels éléments doivent être mesurés ?
  • Quelles sont les informations qui doivent être récupérées ?
  • Y a-t-il des préjugés sur les résultats ?

 

Une fois ces éléments clarifiés vous pouvez commencer votre diagnostic. Deux approches sont alors possibles :

  • Quantitative : le but est ici de récupérer des données chiffrées précises : des taux, des indicateurs de connexion, d’ouverture de mail.
  • Qualitative : les données récoltées ici sont des indicateurs de satisfaction.

 

On peut alors s’attarder sur plusieurs indicateurs, à savoir :

  • Le taux de messages envoyés /lus. Cette donnée est importante car elle permet de savoir si le contenu envoyé aux salariés est lu et traduit par conséquent, l’engagement ou non de vos collaborateurs dans la vie de l’entreprise. Pour améliorer cette donnée, choisissez un meilleur canal d’envoi, ou choisissez un meilleur moment d’envoi. Selon une enquête de 2019, les e-mails à l’échelle de l’entreprise ne sont ouverts que 21,33% du temps.
  • Le taux d’engagement. Il reflète l’engagement de vos collaborateurs dans la vie d’entreprise, et peut être mesuré de plusieurs manières :
    1. Le taux de participation aux évènements et réunions
    2. Le nombre de réunions entre les managers et leurs salariés
    3. Le nombre d’heures supplémentaires effectuées par les salariés
    4. Le nombre de conversations ou groupes créés entre les différents secteurs.
  • Le turn-over. Indicateur essentiel du bien-être dans l’entreprise, mais aussi de la qualité de la communication en interne. Un faible taux de turn-over traduit une importante fidélité de la part des collaborateurs et donc une bonne rétention.
  • Les sondages. Outil le plus utilisé en communication interne, il vous permet d’obtenir un grand nombre de commentaires de la part des employés et détermine leurs niveaux d’engagement et de satisfaction au travail. Interstis vous propose un outil de sondage en ligne, si vous souhaitez en savoir plus cliquez ici.
  • La performance des employés. C’est une donnée qui n’est évidemment pas directement influencée par la communication, mais il est en revanche prouvé que la communication entre employés et le travail collaboratif permet une transversalité de l’information et une hausse de la productivité.
  • Le nombre de connexions à l’intranet de l’entreprise, le nombre de réactions ou le nombre de post traduit un intérêt plus ou moins important des collaborateurs dans la vie de l’entreprise et donc l’impact de votre communication interne.

 

Quelles sont les limites à cette mesure ?

Les études quantitatives ont aussi leurs limites. Elles ne sont pas toujours représentatives de ce qu’il se passe réellement en entreprise, ni de l’expérience de chaque collaborateur. Ces éléments ne doivent pas être pris comme une vérité absolue, mais plutôt comme des indicateurs qui permettent une interprétation d’une tendance générale.

La communication interne ne doit pas rimer avec une quantité d’informations unilatérales, mais comme une occasion d’échanger et d’interagir entre tous les collaborateurs.

Même si vos analyses et mesures démontrent de forts taux et d’importants chiffres, il ne faut pas privilégier la quantité à la qualité.

Au contraire, nous vous conseillons de vous appuyer sur les résultats d’études qualitatives. Par exemple, un entretien d’environ 1h dans lequel vous et vos salariés échangez sur la qualité de la vie en entreprise.

La notion de feedback est très importante, en effet elle est utilisée dans 73% des études.

C’est cette approche plus qualitative que quantitative qui vous permettra d’étudier l’impact réel de votre communication interne.

 

Conclusion

Pour finir, une communication interne positive amènera les employés à promouvoir l’entreprise et à les transformer en ambassadeurs (le meilleur moyen d’acquérir une forte notoriété).

Interstis espère que ces différents points vous permettront de mesurer au mieux l’impact de votre communication interne.

 

 

Articles connexes
Illustration article Une digital workplace au service des utilisateurs

Une digital workplace au service des utilisateurs

Une digital workplace au service des utilisateurs, ça sert à quoi ? Une digital workplace permet à un utilisateur d'accéder à l'ensemble de…
Lire la suite
Illustration article Qu’est ce qu’une plateforme collaborative ?

Qu’est ce qu’une plateforme collaborative ?

Vous vous êtes peut-être déjà demandé ce qu’était une plateforme collaborative ? Il faut reconnaitre que ce terme devient de…
Lire la suite
Illustration article Comment articuler plateforme collaborative et messagerie ?

Comment articuler plateforme collaborative et messagerie ?

Le jeudi 29 septembre se tenait le BlueMind Summit : le rendez-vous français de l’écosystème de la messagerie. À cette occasion,…
Lire la suite
Demo Freemium