Skip to content
État

La suite bureautique et collaborative pensée pour l’État

Un environnement de travail numérique collaboratif souverain et sécurisé pour collaborer facilement au sein de votre ministère en central ou en région, en interne ou avec vos partenaires. C'est d'ailleurs les raisons qui font d'Interstis la plateforme des agents de l'État sous le nom de RESANA !

1 400 CLIENTS Clients
400 000 UTILISATEURS Utilisateurs
100% FRANÇAIS Drapeau Français
Illustration d'une personne travaillant à son bureau
1200 CLIENTS Clients
400 000 UTILISATEURS Utilisateurs
100% FRANÇAIS Drapeau Français

L’État a de très nombreux défis à relever.

L’État est engagé dans transition numérique accélérée. Souvent mis en avant par les responsables politiques, celle de la digitalisation du service public connaît de beaux succès comme par exemple France Connect. Moins en vue, mais tout aussi importante, la transformation de l’environnement numérique de travail de l’agent est un chantier essentiel pour une administration robuste et efficace.


À travers la plateforme RESANA opérée pour le compte de la Direction Interministérielle du Numérique (DINUM) qui connaît un succès dans tous les ministères avec plus de 250 000 utilisateurs en 2023, Interstis a démontré qu’une suite bureautique et collaborative française, sécurisée pouvait être déployée à grande échelle au sein de l’État.

CAS D’UTILISATION

Gérer 10 000 utilisateurs, 1 100 espaces et tout ça, facilement !

Monsieur Bozon gère la suite collaborative RESANA pour 10 000 utilisateurs. Si sur le papier cette tâche semble ardue, dans les faits, elle est sacrément simplifiée : « En essayant Resana, on s’est dit que la première qualité de l'outil, c'est qu’il est simple à prendre en main, on a donc décidé d’y adhérer pendant le confinement ! ». Découvrez comment l’outil de collaboration central est géré par un administrateur.


Académie de Grenoble

Illustration d'une collaboratrice travaillant à distance par visioconférence avec ses collaborateurs

Les 3 piliers de notre solution collaborative comprennent plus de 10 fonctionnalités !

C’est la fin de la multiplication des outils : la suite collaborative permet d'accéder n’importe où et n’importe quand à tous vos documents et outils interconnectés sans aucune rupture dans l’utilisation.

Le pilier Bureautique et collaboration avec ses 6 outils collaboratifs
Bureautique & Collaboration
  • Suite bureautique
  • Gestion électronique des documents
  • Gestion de projet et tâches
  • Outil de sondage
  • Workflow
Le pilier des incontournables avec la boîte mail et l'agenda collaboratif
Mail & Agenda sécurisés
  • Boîte mail
  • Agenda
Le pilier de la communication avec ses 3 outils Interstis
Communication instantanée
  • Messagerie instantanée
  • Logiciel de visioconférence
  • Annuaire collaboratif

Les défis de l'État

Entre l’exigence de sécurité, l’incitation à la souveraineté et aux solutions open source, le besoin d’interopérabilité avec les systèmes existants, la diversité des missions des agents, l’obligation de conformité en terme d’accessibilité et de sobriété numérique, l’État, dans la pluralité de ses formes d’organisations, est soumis à de fortes contraintes pour fournir à ses agents des outils de travail bureautiques et collaboratifs.

Pour autant, il doit relever trois défis majeurs concernant l’environnement de travail numérique de ses agents.

NOTRE E-BOOK

Devenez incollable sur les enjeux de cybersécurité

Télécharger notre e-book
Couverture de notre ebook sur la cybersécurité

1. Fournir à ses agents d’une suite collaborative moderne et sécurisée

En premier lieu, l’Etat, en tant qu’employeur, doit offrir à ses plus de deux millions d’agents des outils numériques professionnels modernes, opérationnels et adaptés aux besoins de centaines de métiers différents. Cela passe par la fourniture d’une solution performante pour couvrir les besoins essentiels que sont la messagerie, la bureautique, le partage documentaire, la messagerie instantanée et l’agenda partagée. Cette solution doit fonctionner en haute disponibilité à grande échelle et apporter des preuves de conformité en terme de sécurité et de confidentialité des données. Par ailleurs, elle doit offrir un niveau suffisant d’interopérabilité avec les systèmes d’information en place pour s’inscrire durablement dans le bureau numérique de l’agent.

 

2. Choisir une solution souveraine

Conformément à la doctrine cloud de l’État, les ministères et leurs opérateurs sont fortement incités à choisir des solutions européennes pour protéger les intérêts vitaux de la Nation des ingérences étrangères, et singulièrement américaines. Dans un contexte de quasi monopole des solutions américaines Microsoft et Google sur le marché européen, cette stratégie n’est pas si évidente. D’autant que la souveraineté ne peut pas être réduite à une simple question d’hébergement des données mais bien doit être entendue comme le choix d’un éditeur français ou européen ou d’une solution open-source opérée par des équipes internes à l’Etat. L’arbitrage entre les deux solutions est une équation à multiples facteurs : coût, passage à l’échelle de la technologie, solidité de l’éditeur, ... Et ce choix est déterminant parce qu’il engage la trajectoire du bureau numérique de l’agent sur plusieurs années.

 

3. Opter pour une suite bureautique et collaborative ouverte sur les partenaires

Les outils bureautiques et collaboratifs choisis par les ministères, agences ou opérateurs de l’État doivent impérativement faciliter le travail avec leurs partenaires publics et privés. Les collectivités, les organismes de sécurité sociale, ou les entreprises publiques sont des partenaires quotidien de l’État dans la conduite des politiques publiques. Coté partenaires privés, les associations, les délégataires de services publics, les fournisseurs, les acteurs économiques des secteurs régulés ou stratégiques, sont aussi associés tous les jours à l’élaboration ou la conduite des missions de services publics.


Concrètement, la suite bureautique et collaborative choisie par un service de l’État doit permettre d’échanger facilement avec les partenaires. Répertoire partagé, coédition documentaire, conversation groupée, agenda partagé de projet, tous ces outils collaboratifs n’ont d’utilité que s’ils sont accessibles à toutes les parties prenantes d’un projet, d’une commission, d’un groupe de travail ou d’un jury. Cette ouverture vers l’extérieur impose une gestion fine et adaptée des droits d’accès aux données et pose des questions de sécurité essentielles. Seules des solutions qui ont fait leur preuve au sein de l’État comme Interstis avec la plateforme RESANA, sont en mesure de proposer une réponse adaptée à ce contexte unique.

20 minutes pour découvrir la suite collaborative Interstis

Découvrir nos webinaires
Wireframe de la suite collaborative
DEMANDER UNE DÉMONSTRATION

Vous voulez gagner en productivité ?

NOTRE ACTUALITÉ

Nos sujets de prédilections

Prêt à découvrir notre suite collaborative ?

Illustration d'un formulaire de soumission pour l'essai gratuit de notre suite collaborative

Découvrir notre suite collaborative avec l’essai gratuit de 32 jours.

Illustration de deux utilisateurs prêt à cliquer sur le bouton réaliser un démonstration de la suite collaborative Interstis

Planifier un rendez-vous pour obtenir une démonstration gratuite.