Comment faire un bon brainstorming ?

Publié le

Le brainstorming est une technique de recherche d’idées populaire dans le monde du travail. Datant des années 40, cette méthode a su être éprouvée par des générations d’équipes de travail. Cependant, les formes du brainstorming sont diverses et il apparait difficile de s’y retrouver tant le terme est devenu un mot valise. Le brainstorming est en fait une manière efficace de sortir le meilleur de la créativité de vos collaborateurs. Nous vous proposons de suivre quelques étapes simples pour se lancer :

  • Réunissez des collaborateurs ouverts et volontaires : des personnes qui acceptent de jouer le jeu
  • Etablissez clairement les rôles au sein de votre équipe : un secrétaire qui notera les idées, un maître du temps pour respecter le temps de parole, un « chef » de brainstorming qui organise la participation de chacun (certains peuvent prendre moins la parole que d’autres mais proposent des idées pertinentes)
  • Formalisez le process qui convient le mieux à votre organisation : quels sont les créneaux de vos collaborateurs ? Sont-ils plus à l’aire à l’oral ou par écrit ? Les 3 étapes Préparation-Animation-Valorisation restent un bon socle de process.
  • Appuyez vos sur des outils performant et sécurisés : la révolution numérique permet la tenue de brainstorming à distance ! Etant le fruit de la créativité de vos équipes, le produit des brainstormings doit être sécurisé.

Qu’est-ce que le Brainstorming ?

Définition du brainstorming

Le brainstorming ou « remue-méninges » en français peut être simplement défini comme une « technique de recherche d’idées originales dans une réunion, chacun émettant ses suggestions spontanément. » (Le Robert)

Histoire du brainstorming

Le brainstorming a été pour la première fois formalisé dans les années 40 par le publicitaire américain Alex Osborn. Sa philosophie originale était de développer la force de proposition créative de ses collaborateurs. Toute idée était la bienvenue, sans critique de la part des autres participants ! Alex Osborn souhaitait ainsi récolter de manière rapide et efficace une masse d’idées innovantes à des fins publicitaires.

Pourquoi faire du brainstorming ?

Le brainstorming peut être utilisé dans de nombreuses situations. Il s’agit en effet de capitaliser sur les idées de vos collaborateurs. Vous pouvez ainsi utiliser la méthode du brainstorming dès que la situation nécessite de l’innovation et de idées !

Voici un liste d’exemples où peut s’utiliser le brainstorming :

  • Vous trouver des idées pour respecter au mieux l’environnement
  • Vous souhaitez adapter l’orientation stratégique de votre organisation
  • Vous chercher des idées de moyens de communications
  • Vous voulez sortir un nouveau produit/service
  • Vous recherchez une manière d’améliorer le bien-être de vos collaborateurs…

Les brainstormings vont vous offrir la possibilité de valoriser rapidement des idées et pistes de réflexion par rapport à toutes ces problématiques que vous pouvez rencontrer dans votre organisation.

Comment faire un bon brainstorming ?

Des collaborateurs ouverts et volontaires

Votre défi principal est de réunir les collaborateurs les plus efficaces pour ce type d’exercice. En effet, recherchez des personnes volontaire qui s’engagent dans le processus de réflexion. Recherchez des personnes ouvertes d’esprit, créatives et dynamiques ! En fonction du rôle que tiendra la personne durant les sessions de brainstorming, les qualité vont différer. En effet, le « secrétaire » doit démontrer des qualité d’écriture rapide, tandis que le maître du temps des qualité de rigueurs et d’affirmation par exemple. Plus d’informations dans la partie qui suit…

Une équipe structurée

Une bonne répartition des rôles dans votre équipe est la clé de la réussite des sessions de brainstorming. En effet, il est nécessaire de bien cadrer ce que chacun doit faire afin de respecter au mieux les logiques de qualité et de rapidité des sessions. Voici une liste des rôles indispensables pour mener à bien une session de remue-méninge :

  • Le « secrétaire » : il doit noter tel un scribe le contenus des idées, et établir le compte-rendu de chaque session de brainstorming. Le secrétaire doit faire preuve de rigueur et de rapidité d’exécution notamment au niveau de la prise de notes
  • Le « maître du temps » : il doit tenir des créneaux des différentes phases des session de brainstorming. En effet, il doit veiller à la logique de rapidité en limitant ou autorisant du temp de parole. Le maître du temps doit faire preuve de rigueur et de capacité d’affirmation.
  • Le « chef de session » : souvent la personne la plus haute hiérarchiquement du groupe, mais pas toujours ! Le « chef de session » oriente les session : il peut donner du temps de parole aux personnes qui peuvent être moins « extraverties » que d’autres ! Il doit avoir des capacité de leadership et d’écoute.

Un process à établir

A vous de créer votre process de brainstorming en fonction de votre organisation. Même si de nombreuses méthodes existent, la plupart des brainstormings suivent ces 3 étapes :

  1. Préparation : vous définissez l’équipe, l’objet des sessions, et organisez la réunion
  2. Animation : vous récoltez les idées en animant la réunion (attention à ne pas critiquer les idées)
  3. Valorisation : vous formuler une analyse des idées récoltées, et vous pouvez les utiliser dans votre prise de décision.

Des outils pour se faciliter la tâche

Le numérique vous offre la possibilité de suivre vos session de brainstorming, partager vos analyses et résultants à distance de manière sécurisée. En effet, adopter une plateforme collaborative vous permet de révéler le potentiel de vos équipes : découvrez nos fonctionnalités.